Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 2 au 6 octobre 2013

 109_war1.jpg

PROFIL DU FESTIVAL

Unique en son genre dans le paysage international des festivals de films, War on Screen - Festival international de cinéma entend porter un éclairage approfondi et diversifié sur les liens exceptionnels entre production cinématographique et guerre, dans son acceptation large. Il a pour vocation de faire (re)découvrir un champ cinématographique d'une intense vivacité, dans une région directement touchée par son sujet, de montrer la variété des rapports entre le cinéma et les guerres qui agitent le monde. Le champ cinématographique, exploré au présent et au passé désigne tout à la fois les conflits armés de l'Histoire, toute origine confondue, une façon d'envisager les mouvements sociaux, les représentations culturelles, les révoltes des peuples, les mutations politiques.

UN VECTEUR DE DEVELOPPEMENT POUR LE TERRITOIRE

Créé et porté par La Comète - Scène nationale, en association étroite avec le Pays de Châlons, il se déroulera essentiellement dans les communes de Châlons-en-Champagne, Suippes et Mourmelon, ainsi que sur l'ensemble du territoire du Pays et au delà pour les activités d'action culturelle et d'éducation artistiques. Cet ancrage fort en milieu rural, d'une grande originalité dans le paysage national, entend revitaliser un territoire profondément marqué par les conflits d'hier et d'aujourd'hui, lui permettant d'exorciser et de valoriser une histoire dont il porte les stigmates.

Projet artistique et culturel original au niveau international, il constituera un élément majeur du rayonnement et de l'attractivité du territoire régional champardennais. Le Festival fera sienne l'approche de tous les réalisateurs qui, depuis l'invention du cinéma, ont employé le langage cinématographique pour faire réfléchir sur les conflits du monde, mieux en comprendre les ressorts humains, politiques, militaires, sociaux ou économiques et favoriser l'idée de paix.

 

COMPETITION OFFICIELLE

War on Screen: la guerre à l'écran, donc, et sur tous les écrans: de cinéma bien sûr, mais aussi de télévision, de jeux vidéo et d'ordinateurs. Si le cinéma constitue encore cette "fenêtre ouverte sur le monde", alors le monde est en guerre, quel que soit l'endroit où l'on regarde: conflits entre états et séquelles des guerres, guerres civiles et économiques, guerres latentes et guerres interminables, guerres mondiales et guerres de voisinages. En parcourant les festivals du monde entier, confortant notre intuition de l'immense vivier qui s'offrait à nous, nous avons également découvert l'incroyable diversité des formes de guerres que le cinéma nous dépeint.

On le sait, l'art en général, et le cinéma en particulier, n'a cessé de montrer et donc de questionner le monde tel qu'il va, ses avancées, ses soubresauts, ses grandes ruptures historiques et sociétales. Rien d'étonnant, donc, à ce qu'il ait fait de la guerre l'un de ses genres de prédilection, y trouvant un matériau dramatique hors du commun et une diversité immense, capable d'investir aussi bien la comédie et le western, la science-fiction et le mélodrame, le cinéma d'horreur et le film historique.

War on Screen ouvre aujourd'hui une fenêtre qui définit parfaitement ce que le festival va devenir: contemporain et pluriel. Lors de cette première édition 10 films tenteront de remporter la bataille et ses distinctions.

Les médailles viennent généralement distinguer bravoure, courage et exploits. Mais si les militaires connaissent les honneurs, les cinéastes peuvent parfois aussi y gouter. Car, toute proportion gardée, il faut également beaucoup de combativité et d'abnégation pour mener à bien la réalisation d'un film. Le parallèle militaire s'impose: l'écriture en serait l'élaboration tactique, la production sa mise en action et le tournage, le champ de bataille. Viennent ensuite le retour à la paix avec médaille, décoration, César, Palme ou Oscar.

Le jury 2013 aura donc fort à faire pour distribuer ses trois médailles:

- le Grand Prix du Jury récompensera l'oeuvre cinématographique la plus signifiante

- la Mention Spéciale du Jury sera attribuée à l'aspect remarquable d'un film

- le Prix de la mise en scène

Et si les membres du jury seront plongés dans l'obscurité des salles champenoises, le public sera également mis à contribution et récompensera son film par le Prix du Public.

Le tour du monde débute aujourd'hui et notre voyage passera par l'Argentine, la Palestine, l'Allemagne, Cuba, la Pologne, la Corée du Nord, les Philippines, la Suède, Israël et les Etats-Unis. Avec ce cru 2013 nous avons tenté une approche résolument hétérogène dans sa géographie, ses thématiques et ses genres. Action, expérimentation, comédie, drame, fiction ou documentaire, tout s'entrechoque, mais à la façon d'un puzzle géant dont on cherchera le motif. Quel sera celui de cette première édition ?

 

LES FILMS DE LA SELECTION OFFICIELLE

"Five years" de Stefan Schaller (2012) - Allemagne

"Rose" de Wojciech Smarzowski (2013) - Pologne

"Harbour of hope" de Magnus Gretten (2013) - Suède/Pologne

"Death march" de Adolfo Alix Jr. (2013) - Philippines/Japon

"Room 514" de Sharon Bar-Ziv (2013) - Israël

"Camp 14: total control zone" de Marc Wiese (2012) - Allemagne/Corée du Sud

"Event 15" de Matthew Thompson (2013) - Etats-Unis

"The agent (The Berlin file)" de Seung-Wan Ryoo (2013) - Corée du Sud

"Le médecin de famille" de Lucia Puenzo (2013) - Argentine

"Omar" de Hany Abu-Assad (2013) - Palestine

 

COMPETITION INTERNATIONALE DE COURTS METRAGES

"The parachutist" de Tom Tagholm (2012) - Royaume Uni

"Machsom" de Joel Novoa (2012) - Etats-Unis

"Slug invasion" de David Crisp (2012) - Danemark

"In the encirclement" de Karen Shakhnzarov (2012) - Russie

"Nostalgic Z" de Carl Bouteiller (2012) - France

"Zivotinjsko carstvo" de Igor Seregi (2012) - Croatie

"I miss my gun" de Corey Bodoh-Creed (2012) - Etats-Unis

"Why are you here ?" de Laurence Walsh (2012) - Pologne

"To the last drop" de Bill McGuire (2012) - Australie

"Fishing without nets" de Cutter Hodierne (2011) - Kenya

"Oru burus" de Charlotte Quillet (2012) - France

"Le cri du homard" de Nicolas Guiot (2012) - France

"Son Indochine" de Bruno Collet (2012) - France

 

RETROSPECTIVE : COMEDIE, PASTICHE ET BURLESQUE

"Der gross méchant loup" de Tex Avery (1942)

"To be or not to be" de Ernst Lubitsch (1942)

"Qu'as tu fais à la guerre, papa ?" de Blake Edwards (1966)

"Small soldiers" de Joe Dante (1998)

"La soupe aux canards" de Leo Mc Carey (1933)

"Le bon, la brute et le cinglé" de Kim Jee-Woon (2008)

"La vie de chateau" de Jean-Paul Rappeneau (1966)

"Starship troopers" de Paul Verhoeven (1997)

"Monty python sacré Graal !" de Terry Jones et Terry Gilliam (1975)

"We are four lions" de Chris Morris (2010)

"Les folles années du twist" de Mohamoud Zemmouri (1984)

"Une vie difficile" de Dino Risi (1961)

"Rien que pour vos cheveux" de Dennis Dugan (2008)

"M*A*S*H" de Robert Altman (1970)

 

LE JURY INTERNATIONAL

Albert Dupontel: Parrain du Festival

Hiam Abbass - Présidente

Cliff Martinez

Sylvain Estibal

Remy Ourdan

Ivan Guyot

Tag(s) : #Festivals

Partager cet article

Repost 0