Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 4 juillet à 30 août 2013 - Cinémathèque Royale de Belgique

013_monica_vitti_michelangelo_antonioni_theredlist.jpg

Au coeur des films de Michelangelo Antonioni, il y a une recherche - dans des lieux et temps différents, inconnus ou oubliés, une recherche qui se pose d'emblée comme une analyse intérieure, ou qui le devient progressivement, jour après jour, dans un rapport de regards entre spectateur et protagonistes, au long d'un chemin autant imprévu qu'inévitable.

De même, le parcours de cette exposition veut être celui d'une recherche, parfois inattendue, souvent surprenante, toujours personnelle, voire intime - celle du Commissaire, Dominique Païni, mais aussi celle de chaque visiteur qui pourra entamer un dialogue avec Antonioni - grâce à la collection incroyablement riche de documents, images, peintures et photos que le réalisateur a nourrie durant toute sa vie et que la ville de Ferrara a su sauver et conserver.

A travers ces archives et les images de films d'Antonioni (qui, grâce au soutien de la Cineteca di Bologna, seront montrés à la CINEMATEK tout au long de l'exposition), il sera donc possible de découvrir, redécouvrir et connaître plus en profondeur ce réalisateur incontournable qui a su renouveler les bases du cinéma "moderne", au cinéma qui succède au néoréalisme.

Antonioni ne montre pas seulement la transition de la société vers la modernité (industrielle et néo-bourgeoise), il l'incarne en images; il ne met pas seulement en scène l'iconographie des années 50 et 60, il l'invente; il ne cite pas seulement les artistes visuels qui gravitent autour de lui, il dialogue avec eux à travers les images, le cadrage, le noir et blanc, la couleur; il ne transpose pas dans ses dialogues ou dans sa structure narrative l'écriture renouvelée de l'époque, il crée et impose une nouvelle narration... Il y aura un cinéma "avant Antonioni" et un cinéma "après".

Antonioni, avant et bien plus intensément que d'autres, est "artiste du moderne", il s'inscrit parfaitement dans le flux actif et vivace de l'époque, de l'art, de l'architecture, de la narration, des arts visuels modernes, avec lesquels son cinéma entretient une relation de correspondances parfaites: il les influence autant qu'il en est influencé. Une seule minute de son cinéma dévoile une géométrie visuelle et narrative impitoyablement précise, des cadrages à la fois inattendus et évidents, une palette infinie de couleurs, de noirs ou de gris... Une seule minute de Cronaca di un amore, L'avventura, L'eclisse, Blow up ou Il deserto rosso, suffit à plonger le spectateur dans un entrelacs de références croisées avec tout l'univers artistique contemporain à Antonioni, mais aussi avec celui qui vient après lui, et que son cinéma contribue à définir - encore aujourd'hui. Auteur-charnière, du cinéma tel que nous le connaissons à présent, protagoniste des arts de la seconde moitié du XXe siècle, la représentation idéale d'Antonioni appelle une exposition à multiples facettes, pour laquelle une collaboration nécessaire et logique entre BOZAR et la CINEMATEK s'impose à présent, et, nous l'espérons, se prolongera dans l'avenir.

 

PROJECTIONS

"Chronique d'un amour" de Michelangelo Antonioni, Italie 1950

"Les vaincus" de Michelangelo Antonioni, Italie 1952

"La dame sans camélia" de Michelangelo Antonioni, Italie 1953

"L'aventura" de Michelangelo Antonioni, Italie - France 1960

"Michelangelo Antonioni storia di un autore" de Gianfranco Mingozzi, Italie - Canada 1965

"L'amour à la ville" de Michelangelo Antonioni, Federico Fellini, Alberto Lattuada, Carlo Lizzani, Francesco Maselli & Dino Risi, Italie 1953

"Femmes entre elles" de Michelangelo Antonioni, Italie 1955

"Le cri" de Michelangelo Antonioni, Italie 1957

"La notte" de Michelangelo Antonioni, Italie 1950

"L'éclipse" de Michelangelo Antonioni, Italie - France 1962

"Le désert rouge" de Michelangelo Antonioni, Italie - France 1964

"I tre volti" de Michelangelo Antonioni, Italie 1965

"Blow-up" de Michelangelo Antonioni, UK 1966

"Zabriskie point" de Michelangelo Antonioni, USA 1969-1970

"Chung Kuo, la Chine" de Michelangelo Antonioni, Italie 1972

"Professione reporter" de Michelangelo Antonioni, Italie - France - Espagne 1975

"Le mystère d'Oberwald" de Michelangelo Antonioni, Italie - Rfa 1980

"Identification d'une femme" de Michelangelo Antonioni, Italie - France 1982

"12 registi 12 città" de Michelangelo Antonioni, Giuseppe Bertolucci, Bernardo Bertolucci, Mauro Bolognini, Alberto Lattuada, Carlo Lizzani, Mario Monicelli, Ermanno Olmi, Gillo Pontecorvo, Franscesco Rosi, Mario Soldati, Lina Wertmüller & Franco Zeffirelli, Italie 1989

"Par-delà les nuages" Michelangelo Antonioni & Wim Wenders, Italie - France - Allemagne 1995

"Courts métrages de Michelangelo Antonioni" de Michelangelo Antonioni, Enrica Antonioni

"Eros" de Michelangelo Antonioni, Steven Soderbergh & Kar Wai Wong, USA - Italie - Hong Kong - France 2004

Tag(s) : #Sorties Cinéma

Partager cet article

Repost 0