Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 15 au 26 mai 2013

AFF_CANNES_72dpi_BD.jpg

Steven Spielberg, Président du Jury du 66e Festival

"Mon admiration pour la façon inébranlable dont le Festival de Cannes défend le cinéma international est totale. Car Cannes est le plus prestigieux de tous les festivals, ce qui lui permet de continuer à affirmer que le cinéma est un art qui transcende les cultures et les générations."

Succédant à l'italien Nanni Moretti, le réalisateur et producteur américain Steven Spielberg a accepté de présider le Jury du 66e Festival de Cannes qui se déroulera du 15 au 26 mai prochain.

"Comme on dit outre-Atlantique, précise Gilles Jacob, Président du Festival de Cannes, Steven Spielberg est un regular de Cannes: Sugarland Express, Color Purple. Mais c'est E.T. que j'ai montré en 82 en première mondiale, qui a tissé des liens qu'on n'oublie pas. Depuis, j'ai souvent demandé à Steven de présider le jury, mais à chaque fois, il me répondait qu'il tournait. Aussi cette année, quand on m'a dit E.T. phone home, j'ai compris et j'ai répondu: enfin!"

"Steven Spielberg nous a donné un accord de principe il y a deux ans, déclare Thierry Frémaux, Délégué général du Festival. Il a su se rendre disponible cette année pour être le nouveau Président du Jury. Plus je l'ai rencontré ces dernières semaines, plus j'ai senti que la tâche l'enthousiasmait. Ses films mais aussi son engagement tous azimuts font de lui, année après année, l'égal des plus grands cinéastes d'Hollywood. Nous sommes fiers de l'accueillir."

"Le souvenir de mon premier Cannes remonte déjà à plus de 31 ans, a-t-il également déclaré au Festival, mais ça reste l'in des moments les plus forts de ma carrière. Depuis plus de six décennies, Cannes est une plate-forme incomparable destinée à faire découvrir des films extraordinaires venus du monde entier. C'est pour moi un grand honneur et un immense privilège de présider le jury d'un Festival qui ne cesse de prouver, inlassablement, que le cinéma est le langage du monde."

 

Audrey Tautou, maîtresse de cérémonie du 66e Festival de Cannes

Audrey Tautou, qui sera à l'affiche au côté de Romain Duris le 24 avril dans L'Ecume des Jours de Michel Gondry, avait monté les marches en 2012 pour le film posthume de Claude Miller, Thérèse Desqueyroux.

Révélée par Tonie Marshall pour sa prestation dans Vénus Beauté (Institut) qui lui vaut le César du meilleure espoir féminin en 2000, l'actrice connaît une renommée internationale dès l'année suivante en incarnant le personnage d'Amélie, héroïne fantaisiste de Jean-Pierre Jeunet Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain (2001).

Courtisée dès lors en France comme à l'étranger, elle tourne pour Cédric Klapisch (L'auberge Espagnole en 2001, Les Poupées Russes en 2005), Alain Resnais (Pas sur La Bouche, 2003), Stephen Frears (Dirty Pretty Things, 2002), Amos Kollek (Happy End, 2002). En 2004, elle retrouve Jean-Pierre Jeunet pour Un Long Dimanche de Fiançailles et en 2006, elle est à l'affiche de la superproduction américaine de Ron Howard, Da Vinci Code qui fait l'ouverture du Festival de Cannes.

Aventurière intéressée dans Hors de prix de Pierre Salvatori (2006), l'actrice tient le rôle de Camille dans l'adaptation du best-seller d'Anna Gavalda Ensemble, c'est tout de Claude Berri (2007), avant de se glisser dans le costume de Coco Chanel dans le film d'Anne Fontaine, Coco avant Chanel en 2009. En 2011, elle est dirigée par Jalil Lespert pour Des vents contraires et David Foenkinos pour l'adaptation de son roman, La Délicatesse.

Audrey Tautou succède à l'actrice Bérénice Béjo, maîtresse de cérémonie du Festival en 2012.

 

Baz Luhrmann, Léonardo DiCaprio et Scott Fitzgerald en ouverture de Cannes

Adapté du plus célèbre roman de l'écrivain américain Francis Scott Fitzgerald, le film évoque, dans l'effervescence de la fin des années vingt sur la côté Est des Etats-Unis, la figure romantique et tragique de Jay Gatsby, racontée par son ami Nick Carraway. Carey Mulligan joue Daisy Buchanan, dont l'époux est incarné par Joel Edgerton. A cette distribution prestigieuse s'ajoute la participation de la légende du cinéma indien Amitabh Bachchan, ainsi que celle du musicien américain, le rappeur Jay-Z.

"Pour tous ceux qui ont travaillé sur Gatsby, c'est un grand honneur que de faire l'ouverture du Festival de Cannes, déclare Baz Luhrmann. Je suis très fier de revenir dans un pays et un festival qui se sont toujours montrés généreux avec moi. Et heureux de voir ce film projeté à Cannes, pas très loin de Saint Raphaël où Scott Fitzgerald a écrit parmi les passages les plus poignants et les plus émouvants de son extraordinaire roman."

Produit par Warner Bros. Pictures et Village Roadshow Pictures, le film a été écrit par Baz Luhrmann et son fidèle coscénariste Graig Pearce, à partir du roman publié par Fitzgerald en 1925.

Le film sera projeté en 3D - ce sera la deuxième fois dans l'histoire du Festival après Up (Là-haut) de Pete Docter, en 2009, que le film d'ouverture fera l'objet d'une projection en relief.

Gatsby le Magnifique sortira le jour de l'ouverture du Festival, mercredi 15 mai, dans toutes les salles de France. En France, et dans le monde, le film est distribué en 2D et 3D par Warner Bros. Pictures et dans certaines régions par Village Roadshow Pictures.

 

Une Palme d'or à la Cinéfondation!

Jane Campion va présider le Jury des courts métrages de la Cinéfondation du 66e Festival de Cannes, succédant dans ce rôle à Jean-Pierre Dardenne, Michel Gondry, Hou Hsiao Hsien, Martin Scorsese ou John Boorman.

Réalisatrice néo-zélandaise, Jane Campion est remarquée dès ses débuts: lauréate de la Palme d'or du court métrage en 86 pour Peel, elle capte l'intérêt de la critique internationale avec Sweetie, son premier long métrage en compétition au Festival de Cannes. Après Un ange à ma table, elle revient à Cannes avec La Leçon de piano qui remporte en 93 la Palme d'or plus un prix d'interprétation pour Holly Hunter.

Son oeuvre, dominée par des personnages de femmes intenses en quête de leur identité, s'enrichit de multiples variations avec Holy Smoke, Portrait of a Lady ou In the Cut. Son dernier film, Bright Star, biographie romancée du poète Keats et de sa muse est présenté en Compétition à Cannes, en 2009.

Gilles Jacob, président du Festival de Cannes et de la Cinéfondation, a déclaré: "Jane est une enfant de Cannes. Je le sais pour avoir choisi ses trois premiers courts dont j'avais apprécié le style et la cohérence. Gamines naïvement perverses, ados refermées sur leur solitude, femmes ressassant leurs élans et leurs regrets: c'est l'univers au lyrisme ardent où Jane trace d'une main ferme ses portraits de groupe avec drame. Je suis heureux que l'histoire d'amour entre Lady Jane et le festival se poursuive aujourd'hui avec cette présidence."

Tag(s) : #Festivals

Partager cet article

Repost 0