Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 9 au 30 avril 2013 - Cinémathèque Royale de Belgique

images-copie-2.jpg

Mel Brooks a apporté à la parodie ses lettres de noblesse cinématographiques. Drôles et riches de références, ses films sont aussi remarquables par leurs qualités formelles.

Mel Brooks est né Melvin J. Kaminsky à Brooklyn en 1926. Il n'aborde la réalisation de long métrage qu'en 1968, nanti d'une longue et solide expérience dans l'art comique, pratiqué d'abord pour le cabaret et les shows télévisés, en particulier ceux de Syd Caesar.

Au cinéma Mel Brooks a imposé son talent dans le pastiche des genres: épouvante (Young Frankenstein, Dracula dead and loving it), western: (Blazzing saddles), comédie musicale (The Producers), space-opera (Spaceball), slapstick (Silent Movie) et dans les hommages humoristiques aux maîtres: Hitchcock (High anxiety), Chaplin (Life stinks)...

Les films de Mel Brooks ne ridiculisent cependant jamais leurs modèles. Leur style soigné, leur photo luxueuse, les musiques de John Morris, le montage de John C. Howard, les costumes de Patricia Norris - trois partenaires fréquents dans sa filmo - démontrent au contraire une connaissance et un profond respect pour les modèles détournés pour le meilleur et pour le pire. Passionné de cinéma d'épouvante en particulier, Mel Brooks a produit deux classiques du genre: The fly de David Cronenberg et Elephant Man de David Lynch.

L'esprit Mel Brooks provient aussi de fréquentes collaborations avec des scénaristes: Gene Wilder, Ron Clark, Rudy de Lucas ou le futur réalisateur Barry Levinson et avec une troupe de comédiens pas tristes: Madeline Kahn, Cloris Leachman, Gene Wilder, Harvey Korman, Dom De Luise, Marty Feldman... certains ayant emprunté ensuite, les traces de leur mentor et passant à la réalisation.

Avec des fortunes diverses, l'essentiel de son apport tient cependant à l'irrésistible et salutaire drôlerie de ses films. Humours référentiel, iconoclaste, de situations, de verbe, de geste, burlesque, traits fins ou "hénaurmes" en équilibre sur les limites du politiquement correct, humour yiddish, anachronismes et même gags pour cinéphiles où la mise en scène elle-même prête volontairement à rire: l'auteur ne se prive d'aucune source pourvu qu'elle alimente la bonne humeur.

 

PROJECTIONS

"Le mystère des 12 chaises" de et avec Mel Brooks, USA 1970

"Le shérif est en prison" de Mel Brooks, USA 1974

"Frankenstein Junior" de Mel Brooks, USA 1974

"La dernière folie de Mel Brooks" de et avec Mel Brooks, USA 1976

"Le grand frisson" de et avec Mel Brooks, USA 1977

"The doctor and the devils" de Freddie Francis, UK-USA 1985

"Frances" de Graeme Clifford, USA 1982

"La folle histoire du monde" de et avec Mel Brooks, USA 1981

"Chienne de vie" de et avec Mel Brooks, USA 1991

"84 charing cross road" de David Hugh Jones, UK-USA 1987

"Sacré Robin des Bois" de Mel Brooks, USA 1993

"To be or not to be" d'Alan Johnson, USA 1983

"La folle histoire de l'espace" de et avec Mel Brooks, USA 1987

"La mouche" de David Cronenberg, USA 1986

"Dracula mort et heureux de l'être" de et avec Mel Brooks, USA 1995

"Où est passée mon idole ?" de Richard Benjamin, USA 1982

Tag(s) : #Sorties Cinéma

Partager cet article

Repost 0