Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Du 1er mars au 21 avril 2013 - Cinémathèque Royale de Belgique

705929james_stewart.jpg

Opposant vertu et bon droit aux turpitudes et au cynisme, James Stewart incarnait un idéal Américain.

Peu d'acteurs autant que Jimmy Stewart ont vu l'Amérique d'identifier à ses rôles et à son image. Frank Capra - dont nous reprenons It's a wonderful life - John Ford, Anthony Mann, Otto Preminger... beaucoup de réalisateurs lui ont confiés des emplois de naïf, saisi par le doute et s'affirmant enfin du côté de la bonne conscience. Alfred Hitchcock signa avec Stewart certains de ses films les plus célèbres dont Vertigo, mais en s'amusant avec lui, à détourner cette image rassurante. De même Indiscrétions de George Cukor et Rendez-vous d'Ernst Lubitsch présentent d'autres facettes d'un jeu d'acteur plus subtil qu'il n'y paraît.

 

PROJECTIONS

"Rendez-vous" d'Ernst Lubitsch, USA 1940

"Indiscrétions" de George Cukor, USA 1940

"La vie est belle" de Frank Capra, USA 1947

Tag(s) : #Sorties Cinéma

Partager cet article

Repost 0