Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

affiche_32e_festival_du_film_court.jpg32 printemps pour un festival plein d'enthousiasme et de promesses ou plutôt... 32 automnes pour un festival qui, chaque année, marque l'esprit des cinéphiles de novembre. Ainsi, l'édition 2011 ne devrait laisser aucun spectateur indifférent, qu'il soit subtil connaisseur, aficionado, short film addict, néophyte, béotien ou simplement curieux. Cette année encore, liberté, audace et passion seront les maîtres mots.

A partir du 18 novembre, un vent de liberté soufflera sur le cinéma Le Zola avec les 10 ans du Prix de la Liberté. Le jury de lycéens de l'option Audiovisuel du lycée Pierre Brossolette, célèbrera sa contribution au palmarès en proposant une sélection de six films primés par ses soins au cours des dix années passées. Liberté de ton, liberté de forme, liberté de penser, liberté de filmer, liberté de style, liberté tout court à l'honneur dans un programme revigorant.

De la liberté encore dans La Caravane ensorcelée qui permettra d'expérimenter une façon inédite d'aller au cinéma; cette incroyable caravane sera garée au Parc des Droits de l'Homme et proposera, notamment le 23 novembre de 10h à 17h sans interruption et gratuitement, quelques films courts aux amateurs qui tenteront l'aventure du camping cinéphilique et décalé...

De l'audace aussi dans cette édition 2011, et notamment celle de la jeunesse: Premiers courts, collectif villeurbannais fidèle au poste, fera découvrir une fois encore sa sélection de premiers courts métrages; de l'audace aussi et de l'animation tout autour du magnifique Logorama (and co); mais encore Une Histoire de courts qui permettra de retrouver les réalisateurs qui ont osé franchir le pas et changer de format, passant ainsi du court au long; de l'audace toujours avec la sélection du Bureau des Auteurs de Rhônes-Alpes Cinéma qui proposera les derniers films régionaux réalisés...

Pour cette 32ème édition, de la passion enfin ! Une passion partagée lors de la Soirée d'ouverture avec la célèbre Carte blanche qui sera, cette année, offerte au réalisateur Christian Carion (Une hirondelle à fait le printemps, Joyeux Noël) qui viendra à la rencontre du public pour montrer les courts qui comptent pour lui et en parler avec les spectateurs, le vendredi 18 à 20h45. Passion torride: La Passion, celle du court, celle qui dure et qui tient éveillé pendant une longue nuit, plus de trente films et un casting d'enfer. Ainsi, pour passer une nuit entière avec les acteurs français les plus célèbres et ce, jusqu'à l'aube, un seul rendez-vous: le 19 novembre à 20h45 au Cinéma Le Zola ! Ambiance chaleureuse, animation garantie et restauration possible pendant la nuit... Enfin, dans le cadre du Mois du Film Documentaire et des rendez-vous de MLIS, la Passion du documentaire avec deux programmes et une compétition à la MLIS le samedi 26 à partir de 15.

Mais au final, que serait le Festival du Film Court de Villeurbanne, troisième festival du genre en France, sans La Compétition qui, après avoir été pendant plus de 20 ans purement française et francophone, a su s'enrichir au fils du temps de l'ouverture des frontières avec la Compétition Européenne et de l'arrivée des nouvelles technologies avec La Compétition Images Virtuelles / 128 meg@ d'Art ?

Ainsi le meilleur du meilleur des films courts du moment sera récompensé par les différents jurys lors de l'incontournable Soirée de Palmarès, le samedi 26 novembre à 20h45 au cinéma Le Zola. Une sélection de 63 films pour 9 prix. Une sélection réalisée avec exigence par les adhérents des associations Pour le Cinéma et La Cité d'Ys qui ont visionné 882 films français ou francophones pour n'en retenir que 23 (dont 8 premières oeuvres), sélectionné 12 films européens sur les 247 visionnés (10 pays représentés) et enfin retenu 28 films d'animation sur les 82 reçus... Au final, un menu de 63 films courts en compétition répartis en 8 programmes.

Cependant, si le Festival du Film Court de Villeurbanne est essentiellement à destination d'un public adulte, les plus jeunes ne seront pas oubliés. Ainsi deux programmes leur seront réservés: les Musiques pour Buster (ciné-concert) et le mini-festival de la MLIS avec sa Boîte à merveilles, ou comment faire participer les plus jeunes, leur donner le goût de l'image, des courts métrages et du cinéma voire peut-être même susciter des vocations ?

Comme depuis toujours, le Festival du Film Court de Villeurbanne se veut résolument non seulement un moment de découvertes, d'échanges, mais aussi un temps de rencontres, notamment avec les réalisateurs, autour de leur film et du cinéma. Rendez-vous avec eux sont donc pris les jeudi 24 et vendredi 25 ! Enfin, pour les spectateurs qui n'auraient pas pu assister à la soirée de palmarès du samedi 26, la projection des films primés aura lieu le dimanche 27 à 14h30.

 

Et pour prolonger le plaisir, si vous avez manqué le début ou raté la fin, si vous en voulez encore, juste après la fin du Festival, en off, une dernière séance, juste pour le plaisir: le lundi 28 novembre à 20h45, le programme Curt Ficcions rappellera à ceux qui en auraient douté que l'Espagne n'a vraiment rien à envier, en matière de films courts, à la France ni au reste de l'Europe !

Tag(s) : #Festivals

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :