Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'événement François Truffaut
L'exposition, du 8 octobre 2014 au 1er février 2015 - Commissariat : Serge Toubiana - Cinémathèque Française

François Truffaut est mort le 21 octobre 1984 à l'âge de 52 ans. À l'occasion du trentième anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque française consacre à l'auteur des Quatre cents coups et de Jules et Jim une grande exposition. Conçue à partir des archives de François Truffaut déposées à la Cinémathèque par sa famille, elle retrace le parcours du cinéaste et dessine en pointillés son univers romanesque.

Jalonnée de nombreux extraits de films et d'interviews, l'exposition présentera des dessins, photographies, objets, livres et revues, scénarios annotés, documents originaux, costumes, un ensemble provenant des collections de La Cinémathèque française. Le fonds d'archives déposé par la famille du cinéaste est d'une incroyable richesse et témoigne de la véritable obsession qu'avait Truffaut de tout garder. Des documents inédits, redécouverts récemment grâce aux proches et aux collaborateurs du cinéaste, seront présentés pour la première fois dans l'exposition. Entre autres, des essais d'acteurs, des maquettes de costumes du Dernier métro, des photographies de tournage et des accessoires. Correspondances, notes manuscrites, carnets, dessineront en pointillés l'univers romanesque de François Truffaut, mais aussi son goût pour la littérature dont il adapte certains romans – notamment Jules et Jim et Les Deux Anglaises et le continent d'Henri-Pierre Roché, Fahrenheit 451 de Ray Bradbury, sans compter les cinq films tirés de la « Série noire ».

L'exposition retracera la trajectoire de François Truffaut, de son plus jeune âge à l'héritage de son œuvre dans le cinéma contemporain. L'enfance, dont il s'inspire pour écrire Les Quatre Cents Coups (l'école buissonnière, les ciné-clubs, le quartier de Pigalle) revient souvent dans ses films à travers le thème de l'éducation. À l'âge de 21 ans, François Truffaut est un critique autodidacte prolifique et franc-tireur. Au sein des Cahiers du cinéma, dont la salle de rédaction sera reconstituée dans l'exposition, et dans l'hebdomadaire Arts, il écrit plusieurs centaines d'articles entre 1953 et 1958, en renouvelant en profondeur l'approche critique. Son livre d'entretiens avec Alfred Hitchcock, réalisé avec son amie américaine Helen Scott, publié en 1966, a profondément marqué l'édition mondiale du livre de cinéma.

Après la mythique période de la Nouvelle Vague, le parcours de l'exposition mettra à jour les grands thèmes de l'œuvre de Truffaut, sa méthode de travail et son rayonnement à travers le monde. L'éducation sentimentale est au cœur de la série des films Doinel : une série unique au monde de cinq films où un cinéaste fait grandir, en même temps que son acteur fétiche Jean-Pierre Léaud, un personnage sur une période de vingt ans. Le thème de la passion amoureuse (que résume bien ces mots de La Femme d'à côté : « Ni avec toi ni sans toi ») a permis à François Truffaut de diriger de grandes actrices : Jeanne Moreau, Marie Dubois, Françoise Dorléac, Claude Jade, Catherine Deneuve, Bernadette Lafont, Isabelle Adjani, Marie-France Pisier, Nathalie Baye, Fanny Ardant, donnant la réplique à Charles Aznavour, Jean Desailly, Oskar Werner, Charles Denner, Jean-Louis Trintignant et Gérard Depardieu. L'exposition présentera trois courts-métrages inédits d'Axelle Ropert* l'œuvre de photographes éminents (Richard Avedon, Raymond Cauchetier, Raymond Depardon, Robert Doisneau, Philippe Halsman, Jacques-Henri Lartigue ou encore Pierre Zucca), qui les ont immortalisés aux côtés du réalisateur.

Serge Toubiana, commissaire de l'exposition

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :